Considérations les besoins énergétiques d'un ménage et ses besoins en eau

Rédigé par Kevin Sartor - -

Voici quelques ordres de grandeur à avoir...

Quelques chiffres sur les ménages

Un ménage moyen (3/4 personnes) c'est:

  • Environ 3500 kWh d'électricité consommée annuellement (sans chauffage électrique ni eau chaude sanitaire mais avec une cuisinière électrique), soit environ 9 kWh par jour. Le budget est d'environ 800 € pour un compteur mono-horaire (0.23 € du kWh).
  • Environ 20000 kWh d'énergie thermique pour le chauffage d'un logement (soit environ 2000 litres de mazout ou 2000 m³ de gaz). Le budget est d'environ 1200 € (environ 0.6 € /m³ pour le gaz ou le mazout même si ce dernier et en général légèrement plus cher actuellement).
  • Environ 2500 kWh d'énergie pour la production instantanée d'eau chaude mais cela passe plus de 3500 kWh s'il y a la présence d'un ballon tampon à cause des pertes liées au stockage (si électrique) et à plus de 5000 kWh dans le cas d'un ballon tampon alimenté par un dispositif de combustion [0]. Le budget dépend donc de la source d'énergie utilisée. Ordre de grandeur de 150 € à 800 €.
  • Environ 95 litres par jour et par personne d'eau consommée soit ~30 m³ par an et par personne. Budget: environ 150 €/personne (5 € du m³)
  • Par tranche de 10 000 km, une voiture consomme environ 550 litres de combustible (à 5.5 litres aux 100 km) soit environ 5500 kWh

Eau

Sans entrer dans le détail de l'ensemble des consommations qui feront l'objet d'articles spécifiques, il est bon de noter que les consommations en eau se répartissent généralement comme suit suivant les sources [1] et [2] (pour cette seconde source, les chiffres seront indiqués entre crochets):

  • 36 % [38 %] pour l'hygiène corporelle
  • 31% [30 %] pour les toilettes
  • 12% [16 %] pour la lessive
  • 9% [10 %] pour l'entretien et autres destinations (jardin,...)
  • 7% [8 %] pour la vaisselle
  • 5% [3 %] pour la boisson et l'alimentation

Une économie en eau peut donc facilement être réalisée en installant une cuve d'eau de pluie alimentant les toilettes ainsi qu'un robinet extérieur pour des tâches comme l'arrosage du jardin, le nettoyage... Il n'est pas toujours nécessaire d'ajouter des filtres complémentaires pour ces postes même si cela dépend fortement de l'encrassement de la cuve, des toitures... Par contre pour alimenter la machine à lessiver, il est souvent indispensable de recourir à des filtres (UV,...) qui rendent l'installation plus complexe à entretenir. Il est toutefois bon de noter que, quelque soit le type d'installation choisie, un minimum de maintenance des installations est nécessaire.

Malheureusement, les installations pour récupérer l'eau de pluie restent chères à l'achat puisque comme en 2013, Test achats montre qu'en 2018 il faille généralement plus de 10 ans pour rentabiliser un tel système. Le système sera d'autant plus rentable si l'eau dans votre région est chère et si vous utilisez actuellement beaucoup d'eau pour le jardin, les toilettes voire la lessive et si votre toiture est suffisante par rapport à vos besoins.

D'un point de vue déchet et coûts, il est bon de noter que l'eau du robinet est (généralement) potable et dans certaines régions elle a bon goût (critère subjectif). L'eau du robinet est nettement moins chère au mètre cube (environ 5€) que leurs équivalents en bouteille qui débute autour des 250 € du mètre cube. De plus l'eau en bouteille génère une quantité significatives de déchets : sachant qu'une bouteille d'1.5 litre pèse environ 30 grammes, cela correspond à 20 kilogrammes de déchets plastiques en PET par mètre cube d'eau en bouteille consommée sans compter évidemment ceux liés au transport de cette eau.

Conseils pour économiser l'eau

Voici une liste de conseils pour économiser l'eau:

  • Traquer une fuite [3-5].
    • Une fuite de type « goutte à goutte » à un évier peut représenter jusqu’à 35 m³ d’eau par an
    • Une chasse d’eau de toilettes qui coule en continu peut représenter environ 200 m³ par an
  • Privilégier une douche (10 à 30 litres) plutôt qu'un bain (90 à 130 litres)
  • Diminuer la quantité d'eau des toilettes en réglant le dispositif de la chasse ou, en l'absence de celui-ci, placer une bouteille d'eau pleine pour réduire la capacité du réservoir de la toilette
  • Se brosser les dents à l'aide d'un verre plutôt que de laisser couler l'eau
  • Attendre que la machine soit pleine pour la faire tourner ou dans le pire des cas utiliser la mi-charge
  • Récupérer l'eau de rinçage des légumes pour arroser les plantes

Références

[1] Test achats n°579

[2] https://environnement.brussels/etat-de-lenvironnement/synthese-2011-2012/eau-et-environnement-aquatique/consommation-deau-de

[3] https://customers.vivaqua.be/nos-tarifs/ce-que-vous-coute-un-robinet-qui-fuit/

[4] https://www.cieleo.com/blog/index/billet/6875_fuite-eau-wc

[5] https://www.jeconomiseleau.org/index.php/particuliers/economies-par-usage/la-chasse-aux-fuites

Pour info:

http://www.apere.org/fr/observatoire-prix  pour l'évolution du prix des énergies

https://www.cehd.be/media/1151/rapport-final-aquawal-cehd-v8.pdf (n'est pas dans les références mais dresse un bilan et des statistiques plus détaillées

Edit du 21/6/19 : compléments d'informations

Les commentaires sont fermés. Vous pouvez me contacter pour toutes questions ou remarques via la page Contacts.